Déguster un cigare

 

  Vous avez choisi votre cigare dans une civette de qualité qui conserve ses cubains dans les meilleures conditions d'hydrométrie. Suivant le temps que vous voulez accorder à ce petit plaisir, vous avez choisi un module court ou long, fin ou large. Dans tous les cas, sa cape semble brillante, très légèrement huileuse. Quand vous le pressez doucement, il a de l'élasticité. Vous ne voulez pas que sa cape soit sèche, le cigare va piquer et sera vite désagréable. Vous ne voulez pas non plus un cigare trop humide, la fumée sera lourde et il sera difficile de le garder allumé. 

Commencez la dégustation en sentant votre cigare. Vos narines ne vous aideront pas à juger du goût du cigare, mais c'est un plaisir dont on ne saurait se priver. Il est temps de trancher le cigare (c'est-à-dire de couper l'extrémité fermée, côté bague, c'est le côté que vous mettrez ensuite en bouche). Investissez dans une guillotine de qualité, en plus d'être un bel objet, la coupe de votre cigare sera parfaite. La largeur de la coupe dépend du cigare : est-il roulé serré ? A-t-il une forme effilée (figurado) ? Pour faire simple, le diamètre de coupe d'un cigare de forme classique (parejo) doit être légèrement plus petit que le diamètre du cigare (couper suivant le trait pointillé rouge du dessin).

Mettez-vous en appétit et prenez quelques bouffées à cru. 

De préférence, allumez votre cigare avec un briquet torche à gaz. Cette flamme n'altère pas le goût du cigare contrairement aux briquets à essence. Si vous utilisez des allumettes, attendez que la partie chimique (chlorate de potassium) soit consumée. Si votre cigare était recouvert d'une fine feuille de bois, vous pouvez l'utiliser pour l'allumer.

Chauffez le pied du cirage, prenez votre temps, faites tourner le cigare devant la flamme, souffler doucement sur le cigare pour voir si l'ensemble est rouge. Si ce n'est pas le cas, continuez de chauffer le cigare avec la flamme. L'important est que toute la section du cigare soit embrasée de manière homogène sinon le tirage sera mauvais et un côté se consumera plus vite que l'autre. 

N'avalez pas la fumée, gardez la simplement en bouche quelques instants. Généralement, une bouffée est prise toutes les 30/45 secondes. Rythme moyen pour ne pas éteindre le cigare. 

Lorsque le cigare touche à sa fin, il est d'usage de ne pas l'écraser pour l'éteindre, laissez le cigare s'éteindre de lui-même, mourir de sa belle mort. Poétique, n'est-ce pas ?

 
cigaredessin.png