Faut-il avoir du liquide ?

 

  La journée de Paul commençait bien. C'était un samedi du mois de juin et le temps était splendide. Il sortit de son appartement pour explorer la ville. En marchant dans les vieux quartiers, il y dénicha une belle terrasse de café ombragée par de la vigne. Il entra dans un tabac-presse pour y acheter le journal qui accompagnera son café. Paul n’avait pas de monnaie et le buraliste demandait un minimum de dix euros pour le payement par carte. Paul se passa donc de journal et de café. Après tout, ce n'était pas si grave et il nota l'adresse du café pour y revenir une prochaine fois. Paul continua de flâner en ville pendant presqu'une heure et rencontra des amis qui lui proposèrent de déjeuner ensemble. À la fin de ce repas agréable, aucun des 4 amis n'avait de liquide pour payer l'addition en pot commun, ni même quelques pièces pour le serveur qui a été charmant avec eux. Chacun passa sa carte bleue et 15 min plus tard, nos amis se dirent au revoir. Paul était juste à l'heure pour son rendez-vous avec Marie. Ils longèrent la plage plusieurs fois et Marie aperçut un vendeur de gaufres dans sa camionnette : « Paul, est-ce que comme moi, tu raffoles des gaufres ? » Paul se rappela qu'il n'avait pas de monnaie. « Attends-moi juste 10 min, je vais au distributeur, y'en a un pas très loin, je crois. » Quand Paul et Marie se quittèrent après avoir dévoré leurs gaufres, il rentra par le chemin habituel et croisa Jean, un sans abri, et comme à chaque fois, il lui répondit qu'il n'avait « rien » sur lui, et comme à chaque fois, attristé, il pensa : « Je devrais toujours avoir de la monnaie sur moi. »